À la reconquête de la Seine

Au Port Sisley, sur 22 bateaux amarrés, 20 sont habités à l'année.  © Bertrand Guigou - Mairie de Villeneuve-la-Garenne

Villeneuve, dont 75 % a été rénové en 15 ans, met à l’oeuvre depuis les années 90, une démarche de transformation et de mutation urbaine et sociale. Après la rénovation des Quartiers sud, c’est le réaménagement du centre-ville jusqu'au quartier de la Bongarde, son ouverture vers la Seine, et le futur éco-quartier Gallieni qui sont au cœur des projets de la Ville.

Sur le territoire de Villeneuve-la-Garenne, les quais de Seine c'est un savant mélange entre activité économique et touristique, chantiers navals, activités culturelles et patrimoine fluvial. Le développement de nouvelles habitations en harmonie avec la Seine dans la continuité du centre-ville, en regard avec le futur éco-quartier, contribue à la redynamisation des bords de Seine. 

Devenir propriétaire sur les quais de Seine

Pierre Josse (directeur d’Altarea Cogedim) et le maire Alain-Bernard Boulanger ont symboliquement planté un premier arbre le 12 juin, plus précisément un Magnolia, en présence des nouveaux acquéreurs, de leurs voisins, de plusieurs élus et services de la Ville. 

Situé au 41/42 quai Alfred-Sisley,ce nouveau programme d’accession à la propriété sera achevé en 2018.  Il s'étend sur une superficie de plus de 5 000m² comprenant des espaces verts et 84 logements (86 parkings au rez-de-chaussée) dont 76 ont été vendus. 

Très qualitatif, il s’ouvre sur la Seine et s’intègre parfaitement au quartier. Ce même quartier où le peintre impressionniste Alfred Sisley aimait planter sa toile pour peindre.

Cette opération est la deuxième réalisation d’Altarea Cogedim sur Villeneuve après le centre commercial régional Qwartz (2014). 

Port Sisley, un port de plaisance en plein développement

Avec ses 4 000m2 de plan d'eau et ses 5 500m2 de surface terrestre, le port Sisley profite de la dynamique avec le projet « Presqu’île en Seine ». Porté par Marinov, filiale du groupe Suez qui a repris l'exploitation des trois ports de plaisance Van Gogh, Sisley et Port Bas, situés à Asnières-sur-Seine et Villeneuve-la-Garenne, ce projet devrait permettre aux habitants de se réapproprier ces espaces : une capitainerie, des squares et des promenades redonneront vie aux berges et favoriseront les échanges entre les habitants. Les pénichards sont favorables à cette mise en valeur du fleuve et de ses berges. 

© Bertrand Guigou - Mairie de Villeneuve-la-Garenne 

À proximité du futur village olympique 2024

Un village olympique devrait s'ériger d'ici 2024 sur l'Île-Saint-Denis et au-delà sur Saint-Denis et Saint-Ouen. Cette opération de grande envergure représente une formidable opportunité pour Villeneuve avec le projet d'enfouissement de lignes à hautes tensions qui freinent la ville sur ses possibilités d'aménagements. Pendant les jeux, Villeneuve pourra accueillir aussi les athlètes pour leurs entraînements. Ils n'auront que le pont à franchir pour utiliser les équipements sportifs de la ville mis à disposition pour le comité olympique. 

Les chantiers navals entre économie et patrimoine fluvial

Deux entreprises de chantier navals existent encore aujourd'hui à Villeneuve-la-Garenne : les chantiers Vandenbossche et les chantiers du Nord VanPraet. Au fil temps, elles ont su faire évoluer leurs techniques et leurs savoir-faire. Attachés à une grande précision et à un fort niveau d’exigence, les employés de ces chantiers navals sont capables de mener de grandes constructions, comme dernièrement le bateau-restaurant stationné au pont d’Épinay. Ils assurent également toute réparation ou transformation, ainsi que l’entretien des bateaux fluviaux, obligés de se soumettre tous les dix ans à une révision complète. Le champ d’action est large et l’activité dense toute l’année, « de la planche à dessin à la mise à l’eau ». 

À noter : Cette activité de chantiers navals, qui existe sur les berges de la Seine depuis le fin du XIX e siècle, fait partie du patrimoine historique de la ville, ce qui lui a valu son surnom de «Petit Saint-Nazaire».

La Promenade : culture et patrimoine

© Bertrand Guigou - Mairie de Villeneuve-la-Garenne 

La Promenade est organisée chaque année, depuis 2013 dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, cet événement permet de valoriser ce site unique porteur de l’identité de Villeneuve. À cette occasion, La Promenade reprend possession des quais Sisley et d'Asnières et les activités proposées permettent de retisser du lien avec les lieux, leur histoire et leur devenir. Ainsi pénichards, plaisanciers, habitants, chantiers navals, associations et structures culturelles comme la Bibliothèque municipale Aimé-Césaire ou encore le Centre Culturel Max-Juclier et l'Espace Pierre-Brossolette animent les lieux pour l'occasion, et participent annuellement de la qualité de vie sur les quais. Et ceci à proximité et dans la continuité du futur centre-ville. 

  • À proximité des berges de Seine, du Parc des Chanteraines et du centre commercial Qwartz
  • Utilisation de matériaux comme des tuiles, du parement en pierre meulière, des lucarnes pour s’intégrer au mieux dans le tissu pavillonnaire environnant.
  • En cœur d’îlot, les immeubles vont du R+1+combles au R+2+combles.
  • Un confort maximal : certification NF logement démarche HQE.
  • Une meilleure orientation pour optimiser les apports solaires

 « Ce projet de nouvelle gestion du port est valorisant pour la ville, valorisant également pour notre territoire. Il va redynamiser le port Sisley. Et, il permettra aux habitants de Villeneuve-la-Garenne mais aussi à ceux qui passeront, comme les touristes, de comprendre que ce lieu demeure un lieu de qualité où il fait bon vivre. » 

Alain-Bernard Boulanger

Réaménagement de la ville et circulation sur les berges

Lors de l’atelier urbain du 17 septembre « Circuler, rejoindre et flâner sur les bords de Seine » organisé dans le cadre de la concertation sur le futur éco-quartier Gallieni. Les habitants ont abordé la problématique des liaisons et des déplacements vers et depuis la Seine. Ces rendez-vous participatifs sont l'occasion pour les riverains, mais aussi pour tous les habitants de refléchir à la manière dont ils souhaitent circuler dans leur ville et d'imaginer des liaisons urbaines ou encore d'optimiser celles qui existent déjà.