Promouvoir la santé

Pour attirer de nouvelles générations de professionnels de santé et soutenir les établissements de santé, la Ville mène une réflexion sur l’accès aux soins, tout en menant des actions de prévention et de sensibilisation auprès de la population.
Pour attirer de nouvelles générations de professionnels de santé et soutenir les établissements de santé, la Ville mène une réflexion sur l’accès aux soins, tout en menant des actions de prévention et de sensibilisation auprès de la population. © S. Lemaître – Mairie de Villeneuve-la-Garenne - 2009

Afin de promouvoir la santé sur le territoire et améliorer l’offre de soin, la Ville a la volonté d’assurer une cohérence et de coordonner les actions de santé au niveau local. Une double ambition qui constitue aujourd’hui le principal objectif de l’Atelier Santé Ville et du Contrat Local de Santé, élaborés et mis en œuvre avec l’ensemble des professionnels de santé de la ville.

L’Atelier Santé Ville, outil de prévention et de coordination

Promouvoir la santé, c’est aussi sensibiliser les jeunes à l’importance de pratiquer une activité physique et sportive régulière.
Promouvoir la santé, c’est aussi sensibiliser les jeunes à l’importance de pratiquer une activité physique et sportive régulière. © Studio JCD – Mairie de Villeneuve-la-Garenne - 2012

Créé en 2007, l’Atelier Santé Ville (ASV) est un dispositif de la politique de la Ville. Il constitue le volet santé de la politique de la Ville. Son objectif est de réduire les inégalités sociales et territoriales de santé en prenant en compte l’ensemble des spécificités du territoire (le réseau professionnel, les besoins des populations, l’offre de soins, les conditions socio-économiques des habitants, etc.).

Pour y parvenir, l’ASV s’appuie sur les quatre grands axes d’intervention  constitutifs du Contrat Local de Santé :

  • l’accès aux soins
  • la périnatalité
  • la santé des jeunes et des personnes âgées
  • la santé mentale.

Chacun de ces axes est décliné sous forme d’actions de prévention et de sensibilisation menées par le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de la ville et réalisées en partenariat étroit avec l’ensemble de ses partenaires institutionnels et associatifs. Parmi celles-ci, on peut citer la semaine de la fraîch’attitude autour d’une bonne alimentation, l’intervention auprès des jeunes sur l’importance de pratiquer une activité physique et sportive régulière, les dangers des addictions à la drogue et à l’alcool, les journées don du sang, l’initiation aux gestes de premiers secours ou encore la prévention des accidents domestiques…

Parallèlement aux actions développées, l’ASV assure un rôle de coordination entre les acteurs pouvant jouer un rôle dans la santé des habitants, notamment les médecins, les associations et les services municipaux. Véritable outil de prévention et de coordination opérationnel, l’ASV vient aussi soutenir l’action du Contrat Local de Santé.

 "Améliorer l’accès aux soins est une urgence de santé publique"

Un Contrat Local de Santé pour réduire les inégalités

À Nanterre, le 26 octobre 2012, Alain-Bernard Boulanger apposait sa signature au Contrat Local de Santé, aux côtés des municipalités de Colombes et de Rueil-Malmaison, de Claude Évin, directeur général de l’Agence Régionale de Santé, et de Pierre-André Peyvel, préfet des Hauts-de-Seine.
À Nanterre, le 26 octobre 2012, Alain-Bernard Boulanger apposait sa signature au Contrat Local de Santé, aux côtés des municipalités de Colombes et de Rueil-Malmaison, de Claude Évin, directeur général de l’Agence Régionale de Santé, et de Pierre-André Peyvel, préfet des Hauts-de-Seine. 

Sur le département des Hauts-de-Seine, il y a une inégale répartition de l’offre de soin. Par ailleurs, beaucoup de médecins exerçant en libéral ont plus de 55 ans. Loin d’être un désert médical avec la présence du centre de santé de la Croix-Rouge française et de l’Hôpital Nord 92, Villeneuve-la-Garenne doit, comme de nombreuses collectivités, faire face à un déficit de certains spécialistes de santé.

Déclinaison locale du projet régional de santé, le Contrat Local de Santé (CLS), signé en 2012, vise à construire de manière partenariale des dynamiques territoriales de santé, en réponse aux besoins identifiés par l’Agence Régionale de Santé (ARS) et la collectivité. Actuellement, une réflexion est donc en cours pour voir comment attirer de nouvelles générations de professionnels de santé, soutenir les établissements de santé de la ville afin d’assurer l’accès aux soins de tous et notamment des publics vulnérables (personnes âgées, handicap, santé mentale, petite enfance, 12-25 ans).

Cette réflexion est menée au sein de groupes de travail, réunissant l’ensemble des professionnels de santé du territoire : Hôpital Nord 92, centre de santé polyvalent de la Croix-Rouge française, médecins libéraux… Le travail engagé a déjà permis de répondre à certaines problématiques locales, notamment dans le champ de la périnatalité avec l’installation d’une sage-femme au centre de santé de la Croix-Rouge française. Cette thématique s’est poursuivie en 2014 avec la mise en place d'une coordination des acteurs locaux dans le champ de la périnatalité. La santé mentale est également au cœur des travaux du CLS, grâce à un partenariat fort avec les centres médico-psychologiques de la commune.

Centre Communal d’Action Sociale.
Centre Communal d’Action Sociale. © F. Ostel – Mairie de Villeneuve-la-Garenne - 2012

LE CENTRE COMMUNAL D’ACTION SOCIALE

DISPOSITIF CENTRAL DE L’ACTION SANTE / SOLIDARITE 

Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) anime la politique générale de prévention et de développement social.

Dans ce but, il mène des actions de prévention et de développement social dans la commune en liaison avec les institutions publiques et privées, tout en participant à l’élaboration de la politique territoriale de santé.

Afin de répondre à la pluralité des demandes et besoins identifiés, le CCAS se structure en 4 pôles :

  • Pôle Accueil
  • Pôle Santé-Handicap qui se compose de la Mission Handicap et de l’Atelier Santé Ville (ASV)
  • Pôle Seniors 
  • Pôle Solidarité 

Il développe, grâce à ses différents pôles, des activités en direction de plusieurs types de public : personnes âgées, personnes en situation de handicap, enfants, familles en difficulté et personnes en situation d’exclusion.