Logement

Villeneuve-la-Garenne enregistre 56,7 % de logements sociaux. © Mairie de Villeneuve-la-Garenne – 2014

Engagée depuis 1998 dans une politique ambitieuse et réfléchie visant à préserver la mixité sociale, la Ville travaille en partenariat étroit avec les services de l'État et les bailleurs sociaux pour développer une politique concertée d'attribution des logements sociaux et veiller à l'équilibre des ménages sur le territoire. Un travail qui se concrétise depuis 2004 par la signature tous les trois ans de la Charte Communale du Logement.

Réactualisée le 19 novembre 2013 lors de la conférence communale du logement, la nouvelle charte 2013/2016, co-signée par l'État, la Ville, les organismes gestionnaires et les réservataires publics et privés de logements sociaux, permet de connaître avec précision le profil des ménages entrant chaque année, ainsi que l'évolution du profil des familles logées. Ce diagnostic permet d'ajuster chaque année les orientations de la Charte Communale du Logement. Mieux, ces données permettent de définir des objectifs partagés qui doivent s'articuler avec le Programme Local de l'Habitat, arrêté le 26 juin 2014 en conseil municipal, et agrée à l'unanimité par le Comité Régional de l'Habitat et de l'Hébergement (CRHM) le 17 férvier 2015.

Vers de meilleurs équilibres sociaux et plus de diversité

Pour réorienter durablement le profil social de la commune,  la Charte Communale du Logement s'est fixé un enjeu : diversifier les attributions à l'échelle de la ville dans son ensemble, mais aussi à celle des quartiers en favorisant l'accueil des ménages actifsen prennant en compte les besoins des habitants et en favorisant le parcours résidentiel des ménages. Les évolutions constatées dans les attributions de logements sociaux et l'occupation du parc social et privé depuis 2003 confirment que les politiques mises en oeuvre sont parvenues à de meilleurs équilibres de peuplement

À savoir

Si la diversification sociale passe par des actions portant sur les attributions et la dynamique du logement en général, elle dépend aussi de l'attractivité de la ville. L'arrivée du tramway et les travaux qui l'ont accompagné en centre-ville, le renouvellement urbain des Quartiers sud, la construction du centre commercial régional Qwartz... constituent de ce point de vue des atouts essentiels pour attirer de nouveaux ménages et des opérateurs du parc privé.

L’habitat à Villeneuve-la-Garenne, c’est 71,1% de locataires et 26,8% de propriétaires. © Mairie de Villeneuve-la-Garenne – 2011
Villeneuve-la-Garenne compte 9 130 logements sur son territoire. © Mairie de Villeneuve-la-Garenne – 2011
 © Mairie de Villeneuve-la-Garenne – 2011

4 axes et un programme d'actions

Pour poursuivre et conforter l'évolution positive constatée, la Charte Communale du Logement s'appuie sur quatre axes majeurs d'intervention, déclinés sous la forme d'un programme d'actions :

  • rendre le patrimoine plus attractif,
  • diversifier la demande,
  • améliorer les conditions d'habitat,
  • concilier l'accueil des publics prioritaires et défavorisés avec les objectifs d'équilibre de peuplement.

Jusqu'en 2016, la Ville entend poursuivre, notamment, son action :

  • En faveur des parcours résidentiels en facilitant les mutations internes et trajectoires résidentielles pour lutter notamment contre les situations de sous et sur-occupation et d'autre part satisfaire de familles grandissantes déjà installées sur la commune.
  • En rapprochant l'offre du 1% logement de la demande pour faciliter le rapprochement emploi/résidence, grâce à des accords avec les organismes collecteurs d'Action Logement.
  • En veillant à la qualité des logements remis à la location et en améliorant les conditions de vie dans le logement avec le dispositif La main à l'appart.
  • En faveur de la prévention des impayés de loyer par le traitement le plus en amont possible avec la mise en place de commissions locales.

 

 

" Vers une diversification de l'offre et un rééquilibrage urbain et social. "

Vers une politique de l'habitat ambitieuse et plus volontariste

Les actions menées dans le cadre de la Charte Communale du Logement s'articulent avec le Programme Local de l'Habitat (PLH). Arrêté le 26 juin 2014 par le conseil municipal, ce document fixe les orientations et les objectifs de la Ville dans le domaine du logement et de l'habitat pour les 12 années à venir, avec :

  • une première période (2015-2020) qui prévoit une montée en charge progressive du nombre de logements neufs à construire. Après une 1ère phase autour de 80 logements par an entre 2015 et 2017, le nombre de constructions devrait s'accélérer pour atteindre environ 200 logements par an entre 2018 et 2020. Une hausse rendue notamment possible par les opérations de réaménagement du centre-ville et du quartier de la Bongarde.
  • et une seconde phase (2021-2026) au cours de laquelle 200 nouveaux logements par an devraient être créés, afin de maintenir le rythme impulsé.
  • Avec une moyenne de 190 logements par an sur 12 ans, le rythme de construction est en adéquation avec les objectifs fixés par l'Etat dans le cadre de la Territorialisation de l'Offre de Logements (TOL) en lien avec le Grand Paris. )

Ce programme devra être validé définitivement par le Conseil municipal en tenant compte des observations issues de la séance plénière du Comité Régional de l'Hébergement et de l'Habitat (CRHH) en date du 17 février 2015, instance émanant de l'Etat et de la Région.

UN PROGRAMME, DEUX PRIORITES, QUATRE AXES

Le Plan Local de l’Habitat s’organise autour de quatre axes. 

Le programme d'actions du PLH est guidé par deux priorités :

  • atteindre une réelle mixité sociale,
  • et permettre un réel parcours résidentiel.

... Et s'organise autour de quatre axes définis en 19 actions.

Le logement en chiffres

  • 56 % de logements sociaux (dépassant largement les obligations fixées par l'Etat, c'est-à-dire 25%). Ce parc est concentré dans les Quartiers Sud (2 017 logements) et dans le quartier de La Caravelle (1 611 logements),
  • Plus de 1 800 demandes de logements enregistrées en 2014 contre 900 en 2005,
  • 13 bailleurs sociaux gestionnaires du patrimoine locatif réparti sur le territoire.
  • 9 038 logements avec 70,3% de locataires et 27, 7% de propriétaires. Le parc de la commune est dédié aux ¾ à la location dont près de 60% dans le parc social. Le parc privé est minoritaire, compte une forte proportion d'habitat collectif (près de 87%) et est majoritairement occupé par les locataires (55%).