Accompagner le développement économique

Agir pour l’emploi, c’est aussi accueillir de nouvelles entreprises. Partant du principe que l’emploi est indissociable de l’économie, la Ville a développé une politique d’implantation de nouvelles entreprises. Cette stratégie, si elle favorise la création d’emplois, permet de renforcer l’attractivité du territoire et participe à son dynamisme économique.

Accueillir des entreprises créatrices d’emplois

Pour répondre à la demande locale en offre d’emploi, de nouvelles zones d’activités ont été créées comme les Chanteraines, le parc de l’Étoile, le quartier d’affaires de la Bongarde, d’autres ont été redynamisées, comme la Litte et Val de Seine, afin d’obtenir une meilleure cohérence, par exemple dans les transports.

Grâce au développement des zones d’activités et à la rénovation des anciennes, la commune de Villeneuve-la-Garenne a accueilli 200 nouvelles entreprises ces dernières années dont Chronopost, Ooshop, Charmant, Savac, La Poste, DHL, Carrefour Drive, Auchan direct, Métro, Dalkia, Groupama, La Plateforme du bâtiment... Leur installation sur le territoire, synonyme de créations d’emplois, doit profiter au maximum aux Villenogarennois.

Le centre commercial régional Qwartz quant à lui tient ses promesses : depuis son ouverture et grâce à la collaboration active de l’Espace emploi avec la direction du centre et de certaines enseignes, ce sont plus de 600 habitants qui ont été embauchés, dont 108 pendant la phase construction et 501 lors de la phase exploitation (346 sur les grandes surfaces, 130 sur les petites et moyennes surfaces et 25 sur le nettoyage et la sécurité).

Aujourd’hui, grâce à la stratégie d’implantation de nouvelles entreprises, le territoire de Villeneuve-la-Garenne compte des grandes zones d’activités mixtes (tertiaire, logistique, bureau…) :

  • Une zone industrielle (ZI) : Val de Seine,
  • Deux parcs d’activités : Chanteraines et parc de l’Etoile,
  • Des Zones d’Activités Économiques (ZAE): La Litte, Les Reniers, 8-Mai-1945,
  • Une Zone d’Activité Concertée (ZAC) : La Bongarde (en cours).
Zones industrielles et d’activités : Opérations réalisées, en cours et à l’étude.
Zones industrielles et d’activités : Opérations réalisées, en cours et à l’étude. © Mairie de Villeneuve-la-Garenne - 2014

Rendre le territoire encore plus attractif

Parc d’activités des Chanteraines
Parc d’activités des Chanteraines © Studio JCD – Mairie de Villeneuve-la-Garenne - 2008

Cette phase de redynamisation, encore en cours, se déroule en lien avec le Plan Local d’Urbanisme (PLU) en cours de réalisation, et une étude paysagère et urbaine (qui nécessite un réaménagement de ces zones). Cette dernière permettra d’élaborer un schéma directeur d’aménagement, pour plus de cohérence et en lien avec le développement actuel à l’échelle du territoire.

L’objectif est de rendre ces territoires attractifs et de conforter leur rôle économique, notamment par le biais de la modernisation des anciennes zones d’activités : nouvelles voiries, trottoirs, vidéosurveillance, services collectifs (crèches, livraisons, etc.).

Favoriser le dialogue avec les entreprises

Par ailleurs, les entreprises étant des acteurs clés de la vie citoyenne, la Ville a souhaité les fédérer autour du développement du territoire. Elle a également voulu resserrer ses liens avec elles en encourageant la création  et en participant au club d’entreprises. Un souhait qui s’est concrétisé en 2011 avec les entreprises du secteur de la Bongarde (120 entreprises et 5 000 salariés) et celles de la zone d’activité des Chanteraines – Val de Seine (50 entreprises et 3 500 salariés).

Ce club d’entreprises offre un espace d’échange et de communication privilégié, simplifiant ainsi le suivi des attentes et des souhaits des entreprises, en matière d’accessibilité, de sécurité, d’Internet Très Haut Débit et d’emploi… Et sur ce dernier point, la Ville demande aux entreprises de jouer le jeu en intégrant au maximum les Villenogarennois à travers leurs embauches.

Ce partenariat, soutenu par la Chambre du Commerce et de l’Industrie des Hauts-de-Seine (CCI) qui prend la forme de rencontres économiques chaque semestre, a pour avantage de favoriser le dialogue entre la Ville et les entreprises. Partenariat également symbolisé par l’accompagnement quotidien du Service Développement Économique et Emploi (SDEE).

D’autre part, ce mode d’organisation permet au club et à ses adhérents de mutualiser leurs moyens d'actions dans certains domaines, et de créer une certaine cohérence entre un ensemble d’entreprises de tailles et de domaines d’activités très divers pour se rassembler autour de problématiques communes : accessibilité aux zones d’activités, transports, emploi et recrutement, sécurité, restauration interentreprises, crèches d’entreprise, fibre optique…  La création du club d’entreprises a permis, par exemple, l’ouverture d’un restaurant interentreprises « Mamie Cocotte » en novembre 2012 dans la zone d’activité des Louvresses, et la mise en place d’un Plan de Déplacement Inter-Entreprises préconisant des solutions afin d’améliorer l’accessibilité des zones d’activités comme la création d’un parc à vélo ou d’un service de navettes.

En se fédérant, les entreprises peuvent ainsi créer une dynamique afin de développer et animer l’économie du territoire.

L’arrivée de nouvelles entreprises : ce que ça change financièrement

L’arrivée de nouvelles entreprises, en plus de créer de nouveaux emplois, permet d’accroître les recettes du budget de la ville, ce qui est important pour financer de nouveaux services à la population, améliorer son cadre de vie et donner les moyens nécessaires à la commune de financer la politique qui va lui permettre, demain, de continuer la mutation de son territoire.

Par ailleurs, plus le nombre d’entreprises est important, plus les recettes provenant des entreprises sont importantes et moins la Ville fait payer d’impôts locaux aux familles. Et ça marche : depuis 10 ans, les taux d’imposition n’ont pas augmenté.

Le renouveau des zones d’activités : les exemples de la Litte et des Chanteraines.

Grâce au travail entrepris par Sirius, les zones d’activités de la Litte et des Chanteraines ont retrouvé une nouvelle dynamique. Soutenu par la Ville, le groupe immobilier a travaillé au réaménagement et à la revalorisation de ces zones. Dépollution des sites, création de voiries… Un travail de longue haleine qui a permis de redynamiser le tissu économique villenogarennois. Aujourd’hui désenclavées, plus attrayantes, ces zones d’activités attirent de nombreuses entreprises et offre des perspectives nouvelles en matière d’emplois.

Réunis au sein de l’association « Paris Seine Entreprises » créée il y a deux ans par la CCI Paris – Île-de-France, le Club d’entreprises de Villeneuve-la-Garenne est également amené à rencontrer des entreprises du nord du département. Que ce soit au niveau local ou départemental, chaque rencontre, chaque échange permet de mieux catalyser les problématiques.